[Apprentissage de la propreté] Round II – TripleB est ENFIN propre ?

À la rentrée de septembre 2017, TripleB rentrera à l’école – Vous connaissez la chanson : qui dit « école » dit « propreté » – Il faut donc se lancer dans l’apprentissage de la propreté pour qu’il puisse commencer l’école sereinement.

 

Nous avions commencé l’apprentissage de la propreté lorsqu’il avait 18 mois… c’était un échec, faut l’avouer.

 

Nous pensions que c’était le bon moment de commencer l’apprentissage du pot, car il nous disait « pipi » et « caca » à chaque fois qu’il faisait dans sa couche. Nous avons donc profité de l’occasion pour le familiariser avec le pot. Il a fait pipi au pot quelques fois, mais rien de régulier et rien de spontané non plus, car les fois où il faisait c’était parce qu’on lui proposait d’aller au pot avec lui.  Bref, tout ça pour dire que c’était un peu trop tôt pour lui, même s’il savait très bien ce qu’était « pipi » et « caca »… ses sphincters n’étaient pas encore matures.

 

Nous avons rencontré la directrice de l’école il y a quelque temps… suite à cela, nous nous sommes dit qu’il était temps de reprendre l’apprentissage de la propreté.

Et nous avons eu raison, car à l’heure où je vous écris, ça fait plus deux semaines que TripleB va au pot à sa demande (il fait « pipi » et « caca » quand il a envie). Pour éviter les accidents, on lui propose toujours plusieurs fois d’aller au pot, mais il nous répond « non » quand il n’a pas envie – et il demande spontanément d’y aller lorsqu’il sent le pipi et le caca venir ! Et à chaque fois qu’il a demandé d’aller au pot, il faisait pipi et/ou caca !

Parfois, il dit qu’il ne veut plus mettre la couche… mais je lui mets encore pour aller à la crèche, car la crèche ne suit pas encore – et TripleB n’a pas encore toujours le réflexe de demander à la crèche (il préfère s’amuser que de perdre du temps à aller au pot). Tandis qu’à la maison, il demande systématiquement !

 

 

apprentissage de la propreté

apprentissage de la propreté

Comment avons-nous procédé pour lui apprendre la propreté ?

1- la communication : nous lui avons beaucoup parlé… nous lui avons dit qu’il va aller à l’école et qu’à l’école il n’y a plus de couche. À 2 ans et demi, il comprend tout et très bien. Parler à son enfant est très important autant pour son développement que pour sa compréhension des choses.

2- le pot à disposition : nous avons ressorti le pot – à disposition dans les toilettes afin qu’il puisse y aller quand il a envie.

3 – lui proposer à chaque occasion : nous lui proposons d’aller au pot dès que l’un d’entre nous veut y aller – il nous a suivi la majeure partie du temps au début et maintenant il y va tout seul en nous prévenant

 

Résultat : Au bout d’1 semaine, il a eu le fameux déclic !  Il venait souvent avec nous aux  toilettes – il faisait au début pipi… puis le premier caca a vraiment été le déclencheur.

Bon il y a eu quelques accidents… aujourd’hui encore, mais seulement lorsqu’il est occupé… le pipi coule et il dit « maman j’étais occupé  » !

 

 

Quel soulagement de savoir que son enfant est propre. L’apprentissage de la propreté est une étape stressante pour les parents et ça peut être un traumatisme pour l’enfant si les parents lui mettent trop la pression.

Nous avons opté pour la douceur et surtout l’écoute. Nous avons suivi son rythme sans le brusquer. Ce n’était pas gagné dès le départ… Quand il faisait pipi partout au début, on lui expliquait calmement que ce n’était pas grave, le pot est là pour le prochain pipi afin qu’il ne soit pas trempé !

Il n’aime pas être mouillé (un vrai ptit chat), donc dès qu’il était trempé il était embêté… ça l’a aidé dans l’apprentissage de la propreté.

 

En tout cas, je suis très fière de lui. Je pensais que j’allais passer l’été à lui apprendre la propreté, mais non… une bonne chose de faite… Un poids en moins…

 

J’espère que pour son petit frère ça sera aussi fluide.

 

Et vous, vous en êtes où dans l’apprentissage de la propreté ? Des conseils ? Astuces ? Méthodes ?

 

Gros bibis

No Comments Yet.

Laisser un commentaire