Une gastro violente : le pire a été évité – THANKS GOD !

Mon TripleB nous a fait une très grosse frayeur. Il a eu une gastro violente, qui l’a complétement affaibli au point d’aller au service réanimation…

 

Je ne pensais pas qu’une gastro pouvait être aussi grave !

 

Mots du médecin des urgences « On a frôlé la catastrophe quand même »

Voici un résumé de ce qui s’est passé, mais surtout je vous partage les signes alarmants d’une gastro violente et je vous donne mes conseils dans le cas où vous vivrez une situation similaire (mais sincèrement, je ne le souhaite à personne – une gastro violente c’est dur à vivre pour l’enfant comme pour les parents). Si mes conseils peuvent vous éviter d’en arrivez là, alors j’en serai très contente !

 

Donc, que s’est t-il passe ?

Mercredi matin dans la nuit, mon Loulou a vomi plusieurs fois de suite.
Nous sommes donc partis voir le médecin qui le suit pour contrôler… Nous nous doutions que c’était un début de gastro (mais pas une gastro violente qui allait venir) – Nous avions besoin de la confirmation du médecin mais surtout des médicaments pour traiter ça.

Nous sommes donc rentrés avec une ordonnance :
– une solution de ré-hydratation oral (RSO)
– des suppositoires pour diminuer les nausées/vomissements

Arrives à la maison, nous avons appliqué l’ordonnance…

Tout se passait bien, jusqu’au lendemain où il commencé à faire de la diarrhée en continu…
Il buvait pourtant très bien la solution de ré-hydratation mais il se vidait plus avec les diarrhées (selles liquides).

 

 

Les signes alarmants d’une gastro violente
Au début, j’ai vu mon TripleB se tortiller dans tous les sens, comme si il se battait contre quelque chose qu’il le gênait.
Et en même temps, il essayait de se lever, de marcher, de parler, mais s’était trop dur pour lui, il n’avait plus beaucoup de force. Les diarrhées et la fièvre l’épuisaient.

Puis, son état s’aggravait : la fièvre qui persistait et ses lèvres qui devenaient violette.

Quand on a vu que tout s’enchainait beaucoup trop vite, qu’il n’arrivait plus a tenir sa tête (quand il essayait de la tenir, sa tête tremblait), que son regard avait complètement change, que c’était plus le même… nous avons appeler les urgences.

 

 

Les urgences
Nous appelons donc le Samu (15) qui me pose un tas de questions, pour au final m’envoyer les pompiers… Les pompiers sont venu au bout d’une heure (ok j’exagère… mais ils ont pas été très rapide.. ils avaient pas le bon nom de famille… l’excuse qui les auraient retardé), ils l’ont examiné et verdict selon eux :

  • pas d’hypoglycémie (qu’on doit contrôler systématique lorsqu’il est malade pour savoir si ce n’est pas du a sa pathologie)
  • pas de signe de déshydratation (mon Loulou est grand et costaud donc ils n’ont rien vu).

 

Du coup, ils ont pris leur temps.. ils ont même hésité à nous amener à l’hôpital…. Le pompier « chef » était au bout du fil avec un médecin pour savoir qu’est ce qu’il fallait faire ?

Au bout de 45min – 1 heure, je leur dit :

“Mais on attend quoi là ! Il faut partir vite… vous voyez pas qu’il ne va pas bien et qu’il est  en train de partir !”

On rentre enfin dans le camion des pompiers pour aller à l’hôpital Bicêtre (là où mon fils est suivi pour sa pathologie).
Dans le camion, l’état de mon fils s’aggravait… Il était en train de partir… Avec le pompier, on tentait de le tenir éveillé ! Papa Bad Boy nous suivait en voiture derrière.
Arrivés enfin à l’hosto, il a été pris en charge immédiatement, mais c’était moins UNE…. Il était (quasiment) inconscient… En salle de « déchoquage » on l’a perfusé rapidement avant qu’on l’emmène au service réanimation….
Une longue attente avant de pouvoir le revoir à nouveau et surtout d’avoir des nouvelles…

J’ai cru à ce moment là qu’on m’arrachait le cœur, que j’étais dans un cauchemar, que c’était pas la vrai vie, qu’on me faisait une très grosse mauvaise blague… Impossible de croire à une situation pareil !
Au bout de plusieurs minutes très longue et interminable, le médecin vient nous chercher pour nous faire part de son état de santé :

Votre bébé s’est déshydraté très vite et il était urgent qu’il soit réhydraté dans l’heure. Pour rappel, le corps humain est composé de 60% d’eau et votre enfant avait un taux d’acidité dans le sang trop élevé.

Là, il est encore très affaibli mais il est entre de bonne main. Nous allons faire le nécessaire pour qu’il reprenne tout doucement.

 

On a enfin, pu aller le voir… Ils ont réussi à le “réanimer”. Rien que de voir son regard s’était comme une renaissance… THANKS A LOT GOD !!!!!!!!!!

 

 

L’hospitalisation
Mon Loulou est resté 24h au service réanimation puis transféré au service pédiatrique de l’hôpital.

Chaque jours, il avait une prise de sang pour vérifier si son état s’améliorait. On lui a même fait une ponction lombaire pour être sûr qu’il n’y a pas de méningite qui se cache derrière.

Et bien sur, il était perfusé pour récupérer au plus vite l’eau et tous les oligo-éléments nécessaires pour sa santé.

Il recevait aussi les antibiotiques en intraveineuse, c’était plus rapide et efficace.
Quant à moi, j’ai dû dormir à l’hôpital tous les jours pour être près de lui.
Le service réanimation a été au petit soin avec Papa Bad Boy et moi… Ils nous ont donné une chambre d’urgence (chambre avec lit double, salle de bain et WC) à 20 mettre du service. On pouvait donc aller le voir à n’importe quelle heure.

Par contre, au service pédiatrie c’était pas le même accueil… Bref, je vous passe les détails.

 

Comment je me sens aujourd’hui ?

Coupable : J’ai l’impression d’avoir fait quelque chose qu’il ne fallait pas… Je m’en veux tellement qu’on en soit arrivé à un stade aussi grave… c’est la première gastro violente qu’on vit et c’est limite traumatisant !

Impardonnable : Je me dis que j’aurais du m’inquiéter beaucoup plus tôt et que j’ai pas été assez réactive pour détecter cette gastro violente

Hyper fière malgré tout : Je ne peux que être hyper fière de mon TripleB qui s’est battu contre ce virus terrible même si il a eu besoin de soins intensifs.

Inquiète : Je me pose la question si la crèche est adaptée pour lui ? Si je m’écoutais, je m’arrêterais de travailler pour ne rester qu’avec lui 24h/24h… J’ai besoin qu’il soit à mes côtés tout le temps !

 

Mes conseils pour les mamans pour gérer ou éviter une gastro violente :

Voici les principaux signes qui annoncent une déshydratation (que nous avons constatés chez mon TripleB).

 

1- Si vous avez les mêmes signes alors aller au urgence (ne prenez aucun risque) :

  • des selles liquides qui s’enchainent en continu malgré qu’il buvait très bien la solution de réhydratation oral (SRO)
  • les extrémités qui changent de couleur. Mon TripleB avait les lèvres violettes (sur une peau métissée)
  • grand fatigue – les yeux cernés
  • très peu ou pas de salives dans la bouche
  • Si il n’a pas de larmes non plus
  • et surtout son comportement qui n’est plus le même : il ne tient plus sa tête ou il essaye de la tenir mais il tremble…

2- Si vous appelez le Samu 15, n’hésitez pas à aggraver les choses pour qu’on vous envoi un médecin et non les pompiers car ils ne sont pas du tous formés sur les enfants (et encore moins sur la pathologie de mon fils) – Faites ça seulement si c’est grave… pas pour une rhume hein 😉

 

3- Enfin, suivez votre instinct de maman, ça ne trompe pas ! Vous êtes (les parents) les seuls à bien connaitre vos enfants, votre diagnostic est plus précieux que celui d’un médecin.

 

Voila vous savez tout sur cette gastro violente qui nous a fait très peur ! Mais le pire est maintenant derrière nous. La gastro violente nous a fait beaucoup de mal mais tout va bien maintenant.

Mon loulou est redevenu comme d’habitude (aucun impact neurologique ou cérébral), il est encore plus expressif qu’avant et réclame encore plus de câlins !!!!!!! Je conclurais donc par “C’est que du Bonheur”.

 

Gros bibis

 

gastro-enterite, gastro violente

gastro-entérite, gastro violente

gastro-enterite, gastro violente

gastro-entérite, gastro violente

14 Comments
  • félie et ses monstres gentils
    janvier 20, 2016

    Oh mon dieu oui quelle frayeur, pour un gastro, j’ai l’impression de relire ce qu’on a vécu il y a 3 semaines avec bébé pour une bronchiolite (lien : felieetsesmonstresgentils.com/elle-doit-passer-la-phase-critique-sinon) et on a su plus tard qu’elle devait normalement monter en réa mais qu’il n’y avait plus de place (ouai, bref)

    Ce sont des maladies dites courantes, bénignes et on se s’inquiète jamais assez.
    Maintenant place aux câlins et au repos, ce sont des moments très éprouvants pour nous leur maman.
    Plein de bisous

    • bibi-blog-maman
      janvier 20, 2016

      Merci beaucoup ! Pleins de courage à toi aussi. Et vivement les beaux jours 😉

  • ma vie de maman Séverine Wuillemier
    janvier 20, 2016

    Oh quelle frayeur
    Bisous

    • bibi-blog-maman
      janvier 20, 2016

      bisous

  • Emie
    janvier 20, 2016

    Surtout ne te sens pas coupable ! Tu as fait tout ce qu’il fallait, tu as vu un médecin, appelé les pompiers, est allée à l’hôpital. Un jour je suis moi même tombée dans les pommes alors que j’avais la gastro, j’étais anim en colo, ce sont les enfants qui m’ont trouvée par terre.. Franchement j aurais jamais pensé que ça pouvait m’arriver, on rencontre principalement des gastro ordinaires. En tt cas j ai bien lu tous les signes, ça pourrait me servir avec mes loustics 🙂 vous êtes une famille de super courageux !!

    • bibi-blog-maman
      janvier 20, 2016

      Merci ma belle Emie. Bisous tout plein !

  • MamaFunky
    janvier 20, 2016

    Purée quelle trouille !!!! Mon fils m’a fait une gastro assez violent vers 6-7 mois. On était en vacances.. On passé 48h à l’hosto… Heureusement pas de réanimation, mais une bonne déshydratation quand même.
    Maintenant avec le recul je ne culpabilise plus. Il avait la diarrhée, mais mangeait et buvait bien sa solution de réhydratation. Ce qui a tout précipité c’est quand il a commencé à vomir. C’est là qu’on est parti aux urgences.

    Profite bien de ton loulou…. Le plus dur est passé. Moi mon fils n’a plus jamais fait de gastro depuis 😉

    • bibi-blog-maman
      janvier 20, 2016

      Merci Julie. Tu me rassures 😉

  • Anonyme
    janvier 20, 2016

    Tres émue de te lire. Bravo à ton fils (quel courage) et bravo aux parents vous avez géré !!

    • bibi-blog-maman
      janvier 20, 2016

      Merciiiiiiiii. J’espère que tout va bien pour toi et ta famille 😉

  • Sheily Parisienne
    janvier 20, 2016

    J’espère ne jamais avoir à vivre ça. Vous avez été très courageux et ton fils est un battant !!!

    • bibi-blog-maman
      janvier 21, 2016

      Merci ma belle. Bises

  • Valérie Teillaud
    janvier 21, 2016

    pfiou, dur, dur ! Le stress. Heureusement tout se termine bien. J’espère qu’il a reprit du poil de la bête. Prenez soin de vous.

    • bibi-blog-maman
      janvier 24, 2016

      Merci Valérie !

Laisser un commentaire